Makeup, bactéries & cie

Makeup, bactéries & cie

A l’heure où les miasmes hivernaux sont au mieux de leur forme, une étude publiée par la très sérieuse université d’Aston révèle que 9 produits de maquillage sur 10 sont porteurs de bactéries pouvant causer irritations et infections.

Et attention, il y a du lourd : de l’E. coli, des staphylocoques, et même des champignons ! En cause, des ustensiles mal nettoyés et des dates de péremptions dépassées. Niveau ustensile crasseux, l’éponge type « beauty blender » arrive en tête du palmarès (perso je ne m’en sers pas pour maquiller mes clientes, trop difficile à nettoyer pour l’utiliser sur plusieurs personnes).

Alors vous voyez ce vieux poudrier qui traîne au fond d’un tiroir depuis la saison 1 de Game of Thrones ? Eh bien c’est en fait une bombe à retardement bactériologique. Bizarrement, en sachant ça, le glamour n’est plus là.

Pour éviter que votre makeup ne se transforme en bouillon de culture, un petit rappel des règles d’hygiène en matière de maquillage :

  • les pinceaux et éponges doivent être lavés à l’eau savonneuse et soigneusement rincés 1 fois / semaine
  • les dates de péremption après ouverture indiquées sur les emballages (ex : 6M pour 6 mois) doivent être respectées, en particulier pour les produits en contact avec la muqueuse des yeux comme le mascara et l’eyeliner. Concrètement, ça veut dire que lorsque la date est dépassée, produit fini ou pas, on jette.
  • Ne pas prêter les produits en contact avec les muqueuses des yeux (mascara, eyeliner) ni les rouges à lèvres et gloss
  • et bien sûr, toujours se laver les mains soigneusement avant de se maquiller !

Le détail de l’étude dans le lien que voici :https://www.e-sante.fr/e-coli-et-staphylocoque-ce-que-contient-vraiment-votre-maquillage/actualite/615777

crédit photo : https://fr.freepik.com/vecteurs-libre/fond-virus-realistes_5971309.htm

One thought on “Makeup, bactéries & cie

  1. Salut Céline, merci pour ce post!
    Effectivement petit ménage de rigueur côté maquillage, même si toujours difficile de se séparer de ce reste de vieux rouge à lèvre qui pourrait peut-être revenir à la mode…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top